C. Effets négatifs

                                            Les cauchemars et le chocolat :

Ceci est une étude de scientifiques de l'hôpital général Sentara Norfolk à Norvolk en Virginie (Etats-Unis).
 «  Un trouble du sommeil qui affecte un individu sur 200 et qui se traduit par de violents cauchemars, pourrait être aggravé par le chocolat.
Des scientifiques se sont empressés de dire que rien ne permettait de lier le cacao aux problèmes du sommeil. De quoi rassurer plus d'un adepte ... Ce trouble-ci se traduit par des gens qui se débattent et crient pendant leur sommeil. Connu sous son nom anglais, RBD (Rapid Eye Movement), il affecte surtout les hommes.
C'est la caféine contenue dans le chocolat qui aurait un effet aggravant, en bloquant un processus naturel, appelée atonie qui, en temps normal, nous paralyse pendant que nous rêvons. Mais il n'y a pas que la caféine en cause, sans quoi ce trouble du sommeil aurait depuis longtemps été lié au café tout court.
On en sait peu sur les origines neurologiques du RBD, mais le fait que le chocolat en accroisse les symptômes permettra peut-être aux scientifiques, à partir de maintenant, de mieux cibler leurs enquêtes. C'est la grâce que leur souhaitent les chocolatiers... »

Etude publié dans la revue : Sleep Medicine.

 

                                               Les migraines et le chocolat :

À ce jour, rien ne permet de dire que le chocolat provoque des migraines. Elle a pour origine une perturbation de la commande neurologique qui se manifeste par une variation du calibre des vaisseaux du cerveau (la vasoactivité).

Dans le chocolat, le principal agent biochimique qui a été suspecté de provoquer la migraine est une amine biogène : la phényléthylamine (ou PEA).

 La dose de PEA est d’environ 0.7 mg pour 100 g de chocolat. Une consommation habituelle de chocolat soit environ 30g d’après une étude, ramène la quantité de phényléthylamine à moins de 0,2 mg. Ceci est insuffisant pour déclencher une migraine, d'autant plus que la PEA est rapidement détruite dans notre tube digestif avant même qu'elle ne pénètre dans la circulation sanguine.

La caféine et la chocolat

Chez les patients souffrant d'anxiété une consommation excessive de produits renfermant de la caféine comme le chocolat, est volontiers déconseillé. La caféine peut accroître votre sentiment d'anxiété. A doses trop  élevées, elle provoque des effets plutôt négatifs : nervosité, insomnie, tremblements … >>> Spasmophilie. Quelque milligramme de caféine peut être assez pour retarder le sommeil, chez les personnes qui consomment rarement de la caféine ou les gens qui souffrent déjà d’insomnie.

De plus, elle entraîne une augmentation du rythme cardiaque ainsi que de la tension artérielle. Le chocolat et la caféine sont vivement déconseillés pour les personnes souffrant de problèmes cardiaques. Elle peut aussi entraîner une accélération respiratoire et une augmentation d’acide dans l’estomac. Elle est donc déconseillée aux personnes souffrant de troubles d’acidité ou de problèmes gastriques. Pour finir, la caféine peut augmenter, le taux de glucose dans le sang (ou glycémie) et la sécrétion d’urine. Elle est donc déconseillé chez les personnes ayant des problèmes urinaires …

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site